Les Etats-Unis sans système métrique? La faute aux pirates!

Culture -

Les Etats-Unis sans système métrique? La faute aux pirates!

Même s'il demeure largement méconnu à notre époque, vous pourrez trouver le nom de Joseph Dombey dans plusieurs manuscrits botaniques du 18ème siècle. Français, homme de science, il fut régulièrement impliqué dans diverses affaires politiques qui causèrent sa perte en 1794, des mains de corsaires britanniques.

Sa relation avec les Anglais n'était pas des plus cordiale: ceux-ci ne se privèrent pas de régulièrement saisir ses collections botaniques -ramenées d'Amérique du Sud vers la France- afin de les envoyer vers le British Museum où elles figurent encore à ce jour. Un conflit ininterrompu entre la Grande Bretagne et la France faisait alors rage, et les vaisseaux français navigant sur l'Atlantique représentaient une cible toute désignée.

Lors de son ultime voyage en 1794, Dombey était en chemin pour les Etats-Unis d'Amérique, où il avait été chargé de présenter le système métrique standard français (millimètres-centimètres-mètres et grammes-kilogrammes-tonne, pour rappel). Les Etats-Unis avaient déclaré leur indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni 18 ans plus tôt, mais avaient conservé son traditionnel système de mesure (pouce-pied-yard-mile pour la longueur et pounds pour la masse).

système de mesure métrique: 1 kilogramme

À ce moment, un certain Thomas Jefferson faisait pression sur le Congrès américain en faveur de l'abandon du système britannique. Convaincu du bien-fondé de l'opération de Dombey, il accepta même de l'héberger dès son arrivée sur le sol américain. Cela n'arrivera pas.

Dombey entama son périple du port du Havre, en direction de Philadelphie. Son navire fut intercepté par des corsaires britanniques (rappelons que les corsaires sont concrètement des pirates à la solde du gouvernement, autorisés à piller des navires ennemis en échange d'une part de leur butin). Après une vaine tentative de masquer son rôle diplomatique en se faisant passer pour un mousse, il fut embarqué pour l'île de Montserrat, dans les Caraïbes, où était établie la base des corsaires.

Dombey y mourut en captivité, malgré l'intention de ses ravisseurs de négocier une rançon avec la France. Le matériel explicatif qu'il avait emporté avec lui fut tout d'abord perdu, puis finalement vendu aux enchères avec le reste des objets du bateau.

De nombreux intermédiaires français plus tard, ces mesures-étalon arrivèrent enfin entre les mains du Secrétaire d'Etat de l'époque, Edmund Randolph, qui n'y accorda alors que peu d'importance, faute de personne compétente présente pour le convaincre de l'intérêt du projet.

Aujourd'hui, plusieurs industries américaines ont adopté notre système métrique, mais le pays dans sa majorité reste dépendant des standards de mesure britannique. Il apparaît donc clair, en regard de l'Histoire, que la perte de ce matériel et de l'argumentation scientifique qui l'accompagnaient en 1794, ont privé les Etats-Unis d'un système métrique auquel ils sont mondialement parmi les derniers à "résister".

 

Traduit par Jesse's Amerikana. Article Original de Nikola Budanovic.

 

Vers la page d'accueil de Jesse's Amerikana - Webshop spécialisé en décorations old school américaines


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés