Long nez et petites fesses : comment la Ford Mustang a redéfini la Muscle Car américaine

Culture, Ford -

Long nez et petites fesses : comment la Ford Mustang a redéfini la Muscle Car américaine

17 avril 1964 : la première Ford Mustang était commercialisée. Conçue à l'origine comme une voiture compacte à deux sièges, son design fut adapté pour en inclure deux supplémentaires. Son long capot et son coffre ramassé lui donnant un air de mutant coupé/sport furent un succès immédiat, et offrirent à Ford son lancement de modèle le plus réussi depuis la Modèle A de 1927. La Mustang allait offrir au monde un nouveau genre de muscle car, et devenir un des piliers de la culture automobile américaine.

Ford Mustang de face, 1966

1. Le concept car

Le premier jet de la 'Stang se basait sur le châssis de la seconde génération de Ford Falcon, véhicule compact s'il en est. Dessinée par John Najjar et Philip T. Clark, elle était équipée de deux sièges et d'un moteur V4 lors de sa présentation en 1962. Directement alignée en course, ses performances furent telles que Ford décida presqu'instantanément de la décliner en série.

Concept car Ford Mustang - Jesse's Amerikana

2. Le nom

Najjar, grand amateur d'histoire et de la Seconde Guerre Mondiale en particulier, fut officiellement à l'origine du nom de la voiture, hommage au célèbre modèle d'avion/chasseur P-51 Mustang américain.

Logo emblème Ford Mustang, calandre - Jesse's Amerikana

3. Première génération

Pour la version de série, le concept de sièges duo fut abandonné au profit d'une configuration 4 places plus classique ; l'échec commercial de la Thunderbird (2 places) de 1955 était encore frais et Ford adapta intelligemment sa stratégie en fonction. Un modèle "Fastback 2+2" fut alors dessiné, équipé d'un moteur 6 cylindres à plat et des lignes qui n'étaient pas sans rappeler la deuxième génération de Chevrolet Corvette Stingray ou même certaines voitures de sport européennes de l'époque comme la Jaguar Type E.

Ford Mustang 1964 blanche décapotable - Jesse's Amerikana

4. Un design simple

Afin de limiter les coûts de production et de descendre à un abordable prix public de $2,368 (oui, ça fait rêver...), la Mustang hérita de nombreux composants existants et déjà en production sur les lignes Ford (son intérieur, son châssis et ses suspensions se retrouvaient déjà sur les Falcon et Fairlane). Cette stratégie permit de raccourcir au maximum le temps d'apprentissage de montage du nouveau modèle pour les ouvriers et assura un engouement général de la part des dealers de tout le pays.

Ford Mustang en plein virage - Jesse's Amerikana

5. Des ventes record

Les premières prévisions plafonnaient à 100.000 exemplaires vendus durant sa première année... Ce chiffre fut atteint après seulement 3 mois de production, et il s'en écoula 318.000 en un an, un record pour le constructeur. Imaginez : la millionième Mustang sortit de la chaîne de production à peine 18 mois après la naissance officielle du modèle ! Son succès, sa ligne, son capot et son derrière compact inspirèrent une nouvelle classe de voitures, les "pony cars", et nombre de modèles concurrents (oui on parle de vous, Pontiac Firebird et Chevrolet Camaro).

Ford Mustang Fastback - Jesse's Amerikana

6. Muscle car

Des modèles bodybuildés apparurent, dont l'ultra célèbre version GT gavée de puissance grâce à son V8 démoniaque. Ces déclinaisons offrirent à la 'Stang une solide réputation en compétition, aussi bien en drag qu'en touring ou stock-car.

Ford Mustang Dragster - Jesse's Amerikana

7. Un vent de changement

Plus tard dans les années 60, et malgré un succès énorme du modèle d'origine, Ford entreprit d'élargir la gamme, et la voiture avec par la même occasion. Avec de nouvelles motorisations, plusieurs modifications visuelles firent leur apparition et, en 1969, certains affirmèrent que ces dernières -jugées trop agressives pour un large public- eurent un impact négatif sur les ventes de la fin de la décennie.

Ford Mustang agressive - Jesse's Amerikana

8. Génération 2

À l'aube de la crise pétrolière de 1973, Ford commanda un modèle plus petit, plus léger et moins gourmand pour sa gamme 1974. La p'tite "Mustang II" fut alors jugée compétitive (hum...) par rapport aux coupés japonais populaires à ce moment (la Toyota Celica s'était écoulée à 385,993 exemplaires dans sa première année...). D'autres versions coupé et hatchback (avec un grand panneau de coffre semblable à ceux de nos compactes actuelles) vinrent compléter la gamme et définirent l'emblème Mustang pour le reste des années 70.

Ford Mustang blanche des années 70 - Jesse's Amerikana

9. Les années 80

La troisième génération se basa sur la plus longue structure Ford Fox. Son nez devint alors presque triangulaire tandis que 4 gros phares rectangulaires ornèrent sa calandre, qui lui valut son surnom de "4 Eyes" (quatre yeux) chez les fans. Cela n'empêcha cependant pas les ventes de tomber en flèche, et Ford réfléchit alors à un remaniement total du design.

Ford Mustang dans les années 80 - Jesse's Amerikana

10. Les fans

Malgré une carrière en dents de scie, la Mustang est restée l'une des plus grandes icônes américaines de l'Histoire, certainement grâce à une fanbase extrêmement impliquée et passionnée, surtout à la recherche de modèles de première génération (la Shelby GT350 Competition étant le modèle le plus recherché parmi les collectionneurs).

Ford Mustang - Jesse's Amerikana

11. Les temps modernes

2015 marqua l'arrivée de la sixième génération de Ford Mustang, avec un nouveau design rendant un fringant hommage au nez des premières générations, tandis que ses motorisations modernes lui permettent de conjuguer performances et (relative...) sobriété.

Ford Mustang Moderne Rouge - Jesse's Amerikana

 

Article original de www.vintag.es. Traduit avec passion par Jesse's Amerikana.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés